35°C
Chiconi:_LUN
26.67°C / 40°C
Chiconi:_MAR
28.33°C / 41.11°C
Chiconi:_MER
28.33°C / 40.56°C
Dim, 16 Mai 2021

//-- Education

Covid-19 : Accord État-Régions sur les conditions de mise en œuvre de la continuité pédagogique pour les lycéens

Les Régions de France se sont engagées aux côtés du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse dès le 13 mars 2020 pour favoriser la continuité du service public de l'Éducation. La mise en œuvre de la continuité pédagogique pour tous les élèves, dans le contexte de la fermeture des établissements au public, nécessite le soutien des Régions. C'est la clef qui permet aux chefs d'établissement et à leurs équipes d'organiser la diffusion des enseignements à distance, aux professeurs de les concevoir et de les dispenser en accédant aux équipements numériques et en utilisant le réseau informatique des lycées. Le maintien du lien entre les professeurs et les élèves est une dimension essentielle pour éviter l'accroissement des inégalités des apprentissages entre des enfants qui ne disposent pas des mêmes appuis familiaux pour les accompagner. Un contact hebdomadaire du professeur aux familles ou aux élèves est le moyen de s'assurer de la bonne compréhension des contenus des enseignements. Il suppose donc que les professeurs puissent accéder avec fluidité aux outils de communication des établissements. Pour concrétiser cet engagement des Régions aux côtés du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, des proviseurs et des équipes de direction, il est indispensable que les lycées et les ressources pédagogiques, notamment numériques, demeurent accessibles aux équipes éducatives. Il est impératif que la maintenance des réseaux numériques soit assurée, de même qu'il est nécessaire que les locaux concernés offrent des conditions normales de fonctionnement. Cet élan de solidarité et de responsabilité repose sur l'implication exemplaire des personnels de l'Éducation nationale pour poursuivre l'objectif de réussite de tous les élèves, selon des modalités inédites. La mobilisation des agents territoriaux pour la mise à disposition des locaux dans des conditions d'hygiène nécessaires, et de la maintenance des équipements et des réseaux informatiques est tout aussi déterminante. Aussi, dans cette épreuve que traverse la Nation, Régions de France réaffirme son soutien à l'action du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, en s'engageant à assurer, sur autorisation de leur chef d'établissement, l'accueil des personnels qui ont besoin d'accéder ponctuellement aux lycées pour les cours en ligne et la continuité administrative, dans des plages horaires définies localement et en mobilisant, sur la base du volontariat, les personnels techniques nécessaires.

Covid-19 : Accord État-Régions sur les conditions de mise en œuvre de la continuité pédagogique pour les lycéens

COMMUNIQUE TRÈS URGENT - La continuité pédagogique au Lycée de SADA

CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE AU LYCEE DE SADA Le Proviseur du lycée de SADA informe les familles. Les travaux donnés par les enseignants pour les élèves sont déposés en mairies. Les mairies concernées sont : ( SADA, CHICONI, OUANGANI, MAMOUDZOU, DZAOUDZI LABATTOIR, BANDRELE, BOUENI, MTSANGAMOUJI, ACOUA, DEMBENI, BANDRABOUA, KOUNGOU, MTSAMBORO, BANDRABOUA) . Pour les élèves de COMBANI TSINGONI les documents seront déposés  le DOUKA BE et ceux de CHIRONGUI ce sera à MALAMANI à proximité de la mission locale (CRESS), joindre 0639258842...accueil que le matin. A noter que pour ce Vendredi 20 mars matin et après midi, les élèves devront passer prendre les exercices et les cours en mairie. Ils doivent travailler et garder le matériel. Cette opération sera renouvelée chaque vendredi, tant que la situation de crise sera présente. Le numéro VERT du lycée pour toute question 0639 20 82 53. Nari Somé, Apprenons ensemble!!!

COMMUNIQUE TRÈS URGENT - La continuité pédagogique au Lycée de SADA

Rencontre avec les lycéens du Lycée Polyvalent de Kaweni.

Suite aux violences aux abords des établissements scolaires survenues la semaine dernière, le préfet de Mayotte a rencontré vendredi dernier, une délégation de jeunes du lycée polyvalent de Kawéni. Ces jeunes ont exprimé leur mécontentement face à la violence qu’ils subissent chaque jour en se rendant au lycée. Le Préfet et le recteur Gilles Halbout ont tenu à réunir ce matin, l’ensemble des acteurs concernés par le problème afin de trouver des solutions. Ainsi, la société de transport MATIS, la mairie de Mamoudzou, le Conseil Départemental, la Police Nationale, le proviseur du lycée, des représentants de parents d’élèves et des lycéens étaient présents. Tous ont pris consciences des violences et des dangers quotidiens que subissent ces jeunes. Au terme de cette réunion, plusieurs mesures vont être appliquées dans les prochains jours. => Dans un premier temps, la ville de Mamoudzou s’engage à sécuriser les abords du lycée en installant des candélabres photovoltaïques. Cet éclairage public permettra aux élèves de cheminer vers leur établissement en sécurité. La commune de Mamoudzou a pris la décision d’ouvrir dès 5 h du matin la MJC qui se trouve à proximité du LPO de Kawéni. Les élèves détenteurs d’une carte de transport pourront rejoindre un lieu sécurisé, surveillé par des emplois financés par l’État et formés à la surveillance et à la sécurité. => Dans un second temps, la société de transport MATIS va mener une réflexion afin d’optimiser les horaires de dépose des élèves. Ils travaillent sur des horaires de « dépose » qui s’adapteront au mieux aux heures d’ouverture du lycée. La société s’engage aussi à ce que les bus s’arrêtent désormais devant la MJC. => Enfin, la Police Nationale renforcera sa présence entre 5h et 6h du matin. Ce créneau horaire est un moment sensible pour les lycéens. Les agresseurs profitent de la pénombre pour sévir. Monsieur le Préfet a également demandé aux élèves portes-parole présents de travailler sur des modèles d’action visant à responsabiliser l’ensemble des jeunes sur le civisme dans les transports scolaires et aux abords des établissements. Ces points fondamentaux vont permettre aux adolescents de se rendre sur leur lieu d’étude de façon plus sereine et sécurisée. Une prochaine réunion «bilan» des mesures décidées ce matin, aura lieu le lundi 23 mars au LPO de Kawéni. L’objectif étant de faire un point sur les actions qui auront été mises en place. Le Préfet de Mayotte a annoncé qu’un cycle de réunion du même format aura lieu dans l’ensemble des établissements scolaires souffrant de la même problématique.

Rencontre avec les lycéens du Lycée Polyvalent de Kaweni.

Salon du Livre 2020: Le Ministère de l’Outre-mer et Outremers 360 lancent le concours « Ecrire un poème acrostiche »

A l’occasion du salon Livre Paris, qui se déroule du 19 au 23 mars 2020, le ministère des outre-mer, en partenariat avec Outremers360°, organise un concours littéraire sur le thème acrostiche. Un concours ouvert à tout public. Un acrostiche est un poème de forme brève, dont les initiales de chaque vers lues de haut en bas forment un mot en rapport avec le sujet du poème. La forme peut être rimée ou non, rythmée ou libre. Comme Apollinaire qui a écrit des acrostiches formant le nom de sa bien-aimée Lou : La nuit mon cœur la nuit est très douce et très blonde O Lou le ciel pur aujourd’hui comme une onde Un cœur le mien te suit jusques au bout du monde Le concours ACROSTICHES 2020 propose aux participants de rédiger un poème formant le mot OUTRE MER ! Et décrivant la représentation ou le sentiment du rédacteur par rapport aux territoires ultramarins. Qu’évoque pour vous le mot OUTREMER ? Une description ? Un sentiment ? Une appartenance ? Décrivez-le avec vos mots, vos émotions et faites voyager les membres du jury pour tenter de gagner le grand prix littéraire du ministère des outre-mer 2020 ! Envoyez-nous votre plus beau poème avant le 6 mars, heure de Paris et tentez de gagner un lot de livre d’une valeur de 300 euros ainsi que la publication de votre œuvre sur le site d’Outremers 360° ! Pour participer, rendez-vous sur le site du ministère des outre-mer :   http://www.outre-mer.gouv.fr/concours-acrostiches-2020

Salon du Livre 2020: Le Ministère de l’Outre-mer et Outremers 360 lancent le concours « Ecrire un poème acrostiche »

BOURSE : Une bourse d'excellence pour les parcours d’excellence.

Ce samedi 15 février aura lieu à Montpellier, la deuxième édition de la Journée nationale des étudiants mahorais. Cet évènement est organisé par l’Association des Étudiants Mahorais (AEM) en étroit partenariat avec le Département. Mais aujourd’hui, l’heure est au bilan d’étape dans la prise en charge financière des étudiants scolarisés hors Mayotte. Le Département concrétise l’accompagnement des étudiants suivant une filière dite « d’excellence ». La Direction de la Politique Scolaire et Universitaire (DPSU) l’évoqué déjà en 2017. Une réunion de bilan s’est tenue aujourd’hui au département en présence du conseiller départemental Mr Ali Debré Combo, accompagné de la Directrice de la DPSU Mme Dahabia Chanfi et du DGA en charges des affaires économique Mr Enfanne Haffidou. Avant décembre 2017, le règlement d’attribution de la bourse d’étude du département était accordée sous condition, aux étudiants bénéficiant déjà de la bourse nationale du CROUS, calculé en fonction des critères sociaux des parents. Depuis l’application du nouveau règlement en 2018, les règles et critères d’attributions ont évolués. À présent, la DPSU accordera la bourse dite « d’excellence ». Elle est réservée aux étudiants mahorais de toute catégorie-sociales confondues qui partent poursuivre leur cursus universitaire « d’excellence » hors Mayotte et dont la domiciliation et l’imposition des parents est enregistrée sur le territoire mahorais. À travers cette nouveauté le département souhaite mettre en place une stratégie de développement économique visant à réguler le manque de salariés dans des secteurs souffrant cruellement d’un manque de personnels à Mayotte, notamment la médecine et l’ingénierie. Les étudiants suivants des filières dites « saturées » tels que les BTS (Administration, MUC et les DUT) continuent de percevoir la bourse de la DPSU.

BOURSE : Une bourse d'excellence pour les parcours d’excellence.

Signature d’un trinôme académique pour « promouvoir les métiers de l’armée »

L’Éducation nationale, la défense (les FAZSOI à Mayotte), et l’Institut des hautes Études de Défense nationale (IHEDN), ont signé un trinôme académique renouvelant une convention mise en place en 2006, sous l’autorité du recteur de l’île, rapporte le Journal de Mayotte.  La signature du trinôme académique répond « à la suspension de l’appel sous les drapeaux en 1997 qui confie au ministère chargé de l’éducation nationale la mission d’éduquer à la défense », explique la convention renouvelée et relayée par le quotidien. Pour l’armée, il s’agira de promouvoir ses métiers, mettre en avant le lien armée-nation et l’action des FAZSOI dans l’océan Indien. Pour le rectorat de plein exercice, le but est de développer l’esprit citoyen et l’adhésion aux valeurs de la République, de promouvoir l’égalité des chances et la citoyenneté, précise encore le Journal de Mayotte. « Nous avons mis en place pendant un an le jumelage entre un groupe d’élèves du collège de Dembéni et l’armée, que ce soit avec la Légion ou la gendarmerie. Ils vont suivre des cours, mais aussi effectuer des manœuvres et des exercices avec les militaires sur le terrain », a indiqué le recteur Gilles Halbout. L’association régionale de l’IHEDN souhaite de son côté « développer l’esprit de défense et sensibiliser aux questions internationales dans le cadre du triptyque « défense-sécurité-citoyenneté », en prenant en considération la situation particulière du contexte géopolitique de l’océan Indien ».

Signature d’un trinôme académique pour « promouvoir les métiers de l’armée »

Vous pouvez aimer aussi

Actualités en Radio et Télé

Vos Agendas

19
Oct
Dans le cadre des Journées Nationales de l'Architecture coordonnées par la Direction des Affaires

11
Oct
Journée de sensibilisation à l'économie d'énergie - CCAS de CHICONI

17
Aoû
Le Maire de la commune de Chiconi informe ses administrés qu'une exposition de la maquette du SAR (Schéma d'aménagement Régional) est prévue les 16 et 17 août

Image
Radio Chiconi FM
Radio Koudjouni
RF Mayotte
ROI TV
Radio Coconi
Chiconi FM TV
Chiconi FM
55 Rue Bentséhou
97670 CHICONI
   0 (+262) 269 61 25 86
    0 (+262) 639 65 43 04