25°C
Chiconi:_LUN
27.22°C / 38.33°C
Chiconi:_MAR
27.78°C / 40°C
Chiconi:_MER
28.33°C / 41.11°C
Dim, 16 Mai 2021

//-- Education

Nouvelles formations, calendrier, vœux... Ce qu'il faut savoir sur Parcoursup, dont les inscriptions démarrent mercredi

Les étudiants et candidats en réorientation peuvent s'inscrire jusqu'au 12 mars sur la plateforme d'admission post-bac qui présente quelques nouveautés. Les lycéens de Terminale qui veulent entamer des études supérieures et les étudiants en réorientation vont pouvoir inscrire leurs vœux sur Parcoursup à partir de mercredi 22 janvier. Cette plateforme d'admission post-bac, inaugurée il y a deux ans, intègre cette année toutes les formations reconnues par l'Etat. Franceinfo fait le point sur les nouvelles modalités. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 12 mars Les jeunes peuvent s'inscrire à partir du 22 janvier, jusqu'au 12 mars. A partir de cette date, il ne sera plus possible de formuler des vœux mais les candidats auront jusqu'au 2 avril pour finaliser leurs dossiers. Les réponses commenceront à tomber, au fil de l'eau, à partir du 19 mai, et ce jusqu'au 17 juillet pour la phase principale. Elles seront suspendues pendant les épreuves écrites du bac du 17 au 24 juin. La phase complémentaire, ouverte aux candidats qui n'ont essuyé que des refus ou qui changent de vœux, sera, elle, ouverte du 25 juin au 10 septembre. Les candidats peuvent formuler dix vœux au total Jusqu'au 12 mars, le candidat pourra formuler jusqu'à 10 vœux (avec possibilité de sous-vœux selon les formations), sans avoir à les classer. Pour chaque vœu, le candidat doit expliquer sa motivation en quelques lignes. "Une fiche Avenir" qui contient l'appréciation des professeurs et l'avis du chef d'établissement sera aussi transmise aux universités et formations sélectives. Les formations peuvent donner plusieurs réponses Les universités répondent "oui" si le candidat est accepté sans condition, ou "oui si" s'il lui est demandé de suivre un parcours d'accompagnement pédagogique ou personnalisé (218 000 ont été proposés l'an dernier). Il sera aussi très souvent "en attente" puisque sur Parcoursup –contrairement à son prédécesseur APB– les formations qui ont plus de candidats que de places proposées classent les candidats en fonction de leur dossier. Le candidat, ainsi que ses parents et son établissement scolaire, sera informé des réponses des établissements de formation par mail, SMS et sur son compte Parcoursup. Les filières sélectives (BTS, IUT, classes prépa) répondent "oui", "non" ou "en attente". Pour ce dernier cas, le candidat peut obtenir plusieurs informations afin d'estimer ses chances : sa position dans la liste d'attente, le nombre total de candidats dans la liste, le nombre de places dans la formation... Il est recommandé aux jeunes de ne pas faire qu'un seul vœu ou de ne candidater qu'à des filières sélectives, pour ne pas se retrouver sur le carreau.  Les candidats auront cinq jours pour répondre Du 19 au 23 mai, les candidats auront 5 jours pour répondre aux propositions reçues. A partir du 24 mai, ce délai est réduit à 4 jours et à partir du 25 mai à 3 jours. Comme l'an dernier, le candidat toujours en liste d'attente pourra, s'il le souhaite, hiérarchiser un ou plusieurs vœux grâce à une option "répondeur automatique", dès le 19 mai. Un dispositif pour ceux qui ne veulent pas se connecter tous les jours à la plateforme. Fin juin un point d'étape oblige le candidat à confirmer les vœux en attente qui l'intéressent toujours. Plus de 600 nouvelles formations sont disponibles Parcoursup regroupe en 2020 plus de 15 000 formations publiques et privées, soit la totalité des formations post-bac reconnues par l'Etat. Cette année 600 nouvelles formations sont disponibles, notamment les licences sélectives de l'Université Paris Dauphine, les 10 Sciences Po / Instituts d'Etudes Politiques, de nouvelles écoles de commerce ou de management, les instituts de formations aux professions paramédicales... Autre nouveauté : la réforme des études de santé, avec la suppression de la première année commune aux études de santé (Paces). Les futurs bacheliers pourront désormais choisir sur Parcoursup le Parcours spécifique accès santé - appelé PASS - ou bien une licence avec option "accès santé" - dite L.AS - accessible partout, y compris dans des universités qui n'ont pas de faculté de santé. Une nouvelle plateforme est disponible pour les candidats en réorientation En 2019, quelque 110 000 candidats qui n'étaient ni lycéens ni étudiants et qui souhaitaient reprendre des études se sont inscrits sur Parcoursup. Or ce n'était pas le public prioritaire de la plateforme. Le service "Pacoursplus", disponible à partir de mercredi, leur sera dédié cette année. En lien avec le ministère du Travail, les régions et les universités, il leur proposera une offre spécifique d'information et d'orientation. Franceinfo

Nouvelles formations, calendrier, vœux... Ce qu'il faut savoir sur Parcoursup, dont les inscriptions démarrent mercredi

ÉDUCATION et FORMATION : Le département acteur majeur de l'insertion professionnelle

Comme le dispositif France volontaires, Êrasmus plus favorise l'employabilité par la mobilité. Dix jeunes du centre Daesa quittaient ce dimanche l'aéroport pour rejoindre Londres et Malte avec comme objectif l'apprentissage de l'anglais en milieu professionnel. Ce projet Erasmus plus porté par le Centre de formation DAESA et cofinance par le département, permet à 22 jeunes mahorais d'effectuer des stages de 6 mois dans les métiers en lien avec leurs projets professionnels.Un cofinancement à hauteur de 90 000 euros. Une opportunité d'améliorer leur niveau d'anglais mais aussi d'acquérir une expérience significative à l'internationale. Les jeunes travailleront dans des écoles, des hôtels, des entreprises e-commerce. ℹ️  Pour les personnes intéressées le centre de formation DAESA organise du 13 au 24 janvier des sessions de formation pour accompagner des porteurs de projet à candidater à l'appel à projet Erasmus + 2020. Une action réalisée en partenariat avec AKTO (ancien Opcalia) et le CD976. Pour plus d'informations, contactez-nous sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 0269610859 Conseil départemental de Mayotte

ÉDUCATION et FORMATION : Le département acteur majeur de l'insertion professionnelle

Précisions sur le dispositif de « Cadres d’avenir de Mayotte »

Depuis plusieurs jours, des médias locaux relaient les propos d’étudiants bénéficiaires du dispositif « Cadre d’avenir de Mayotte » mettant en cause l’action de la préfecture et de Ladom (L’Agence De l’Outre-mer pour la Mobilité) dans le versement d’une indemnité mensuelle au profit de ces étudiants ou de promesse d’embauche à l’issue de leurs études. « Cadre d’avenir » est un dispositif de soutien pour permettre à de jeunes Mahorais de suivre en métropole ou à La Réunion une formation menant à un diplôme de niveau master 2 (bac + 5) en prenant en charge à la fois le transport, une aide à l’installation (800 euros en 2 versements) et une allocation mensuelle pendant une durée de cinq ans. Cette dernière est destinée à « compléter les ressources financières » de l’étudiant et ne peut réglementairement dépasser 808 euros mensuels au titre des différentes aides financières versées par l’État (art. D. 1803-40 du code des transports). Des retards ont effectivement été enregistrés au cours du trimestre passé, pour le versement de cette dernière indemnité, complémentaire à celles attribuées par l’État ou les collectivités territoriales, en raison de difficulté de notification à LADOM qui n’a donc pas été en mesure de vérifier si les conditions réglementaires du plafond de l’aide étaient bien respectées. Ces retards, très regrettables, auraient pu être de nature à mettre en difficulté des étudiants mahorais loin de leur foyer. Des solutions ont été mises en place pour y mettre fin le plus rapidement possible. Par ailleurs, Jean-François Colombet, préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement, s’étonne des propos tenus par certains étudiants laissant suggérer qu’ils découvrent l’obligation qui leur est faite de retourner à Mayotte, à l’issue de leurs études, comme de rechercher activement un emploi correspondant au diplôme obtenu. Le dispositif des « cadres d’avenir de Mayotte » , comme son appellation le révèle d’ailleurs clairement, octroie une aide aux étudiants volontaires afin de faciliter leur emploi dans des postes d’encadrement dans les entreprises, les collectivités publiques et les établissements publics à Mayotte, c’est-à-dire dans la perspective d’un retour dans le département une fois le cursus de formation achevé. Prévues par la loi (art. D. 180-37 du code des transports), ces obligations ont été portées à la connaissance des intéressés, notamment dans la lettre d’engagement que chacun d’entre eux a lue puis signée. L’éducation et la formation constituent des enjeux primordiaux pour le développement de Mayotte. La montée en compétence et en qualification des jeunes mahorais est donc essentielle. Le préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement, remercie les étudiants qui ont fait ce choix et les encourage dans la réussite de leurs études, pour leur intérêt personnel et pour l’intérêt supérieur de Mayotte. Préfecture de Mayotte

Précisions sur le dispositif de « Cadres d’avenir de Mayotte »

Vous pouvez aimer aussi

Actualités en Radio et Télé

Vos Agendas

19
Oct
Dans le cadre des Journées Nationales de l'Architecture coordonnées par la Direction des Affaires

11
Oct
Journée de sensibilisation à l'économie d'énergie - CCAS de CHICONI

17
Aoû
Le Maire de la commune de Chiconi informe ses administrés qu'une exposition de la maquette du SAR (Schéma d'aménagement Régional) est prévue les 16 et 17 août

Image
Radio Chiconi FM
Radio Koudjouni
RF Mayotte
ROI TV
Radio Coconi
Chiconi FM TV
Chiconi FM
55 Rue Bentséhou
97670 CHICONI
   0 (+262) 269 61 25 86
    0 (+262) 639 65 43 04