22.22°C
Chiconi:_MER
17.78°C / 31.11°C
Chiconi:_JEU
20°C / 32.22°C
Chiconi:_VEN
20.56°C / 32.78°C
Mar, 27 Oct 2020

//-- Actions du Gouvernement

Le bilan de l'épidémie de coronavirus en France vient de tomber : on compte 25 531 décès (230 de plus qu'hier) dont 16 060 décès dans les hôpitaux et 9 471 décès dans les Ehpad.

Le bilan de l'épidémie de coronavirus dans l'Hexagone vient de tomber : on compte 25 531 décès (230 de plus qu'hier) dont 16 060 décès dans les hôpitaux et 9 471 décès dans les Ehpad. Voici les dernières informations concernant les patients en réanimation : "6 406 patients sont hospitalisés en réanimation (126% de taux d’occupation par rapport à la capacité initiale), dont 3 430 atteints de COVID-19. 111 nouveaux cas graves ont été admis, le solde reste négatif en réanimation, avec 266 malades de COVID-19 en moins  ", écrit la Direction générale de la Santé. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 89 hospitalisations, dont 20 en réanimation. #CORONAVIRUS La région Hauts-de-France passe en orange sur la carte du déconfinement, en raison de la baisse de la tension hospitalière. Voilà pour rappel les deux cartes qui permettent d'arriver à la carte finale : d'abord, celle de la circulation du virus, mesurée par le taux de personnes atteintes par le coronavirus se présentant aux urgences. Et voilà celle de la tension hospitalière, comprenez de l'embouteillage des services de réanimation.

Le bilan de l'épidémie de coronavirus en France vient de tomber : on compte 25 531 décès (230 de plus qu'hier) dont 16 060 décès dans les hôpitaux et 9 471 décès dans les Ehpad.

Pas de quarantaine pour les personnes "en provenance de l'UE, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni"

Il y a de la friture sur la ligne entre l'Elysée et plusieurs ministères. Alors que les rumeurs ne cessent de s'amplifier dans le microcosme parisien sur des désaccords entre Emmanuel Macron et son Premier ministre, à tel point que nombre de commentateurs pensent que les jours d'Emmanuel Philippe sont comptés à Matignon, l'Elysée est de nouveau ce soir dans le débat sur le déconfinement pour recadrer le ministre de la Santé. Samedi, à l'issue d'un conseil des ministres exceptionnel, Olivier Véran avait déclaré que les autorités pourront imposer une mise en quarantaine aux personnes en provenance de l'étranger ou des DOM-TOM. La "quatorzaine obligatoire" va concerner "toute personne" qui rentre sur "le territoire national, dans un territoire ultra-marin ou en Corse", soit "souvent des Français partis à l'étranger" et "qui souhaitent revenir", avait déclaré le ministre de la Santé. Ce soir, communiqué de recadrage de l'Elysée : La France n'imposera pas de quarantaine à "toute personne, quelle que soit sa nationalité, en provenance de l'UE, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni". A une semaine du 11 mai, date annoncée pour le début du déconfinement, le moins que l'on puisse dire est qu'il y a encore de nombreux flous. Et notamment concernant les habitants de l'Outre-mer qui, rappelons-le, ne font pas partie de la zone Schengen. De nombreux Réunionnais s'interrogent : vont-ils subir une quatorzaine en arrivant en métropole s'ils devaient voyager ? Il devient urgent qu'Annick Girardin prenne la parole pour clarifier la situation. Quoi qu'il en soit, toute cette cacophonie donne vraiment l'impression que l'exécutif ne sait pas où il va et qu'il avance à tâtons. Quitte à dire demain le contraire de ce qu'il disait la veille. Pas étonnant dans ces conditions, comme le montrent tous les sondages, que les Français dans leur très grande majorité n'aient aucune confiance dans ce gouvernement et qu'Emmanuel Macron soit aussi impopulaire.

Pas de quarantaine pour les personnes "en provenance de l'UE, de la zone Schengen ou du Royaume-Uni"

Déconfinement : le Sénat rejette le plan du gouvernement lors d'un vote symbolique, par 89 voix contre et 81 pour

Ce vote a une valeur symbolique et ne devrait pas avoir de conséquence sur le lancement du déconfinement, prévu à partir du 11 mai. Le Sénat a rejeté le plan de déconfinement du gouvernement, lundi 4 mai, par 89 voix contre, 81 pour et 174 abstentions. Présenté par le Premier ministre, ce plan avait été approuvé par l'Assemblée nationale mardi 28 avril. Le vote consultatif au Sénat a été marqué par une abstention massive des élus Les Républicains et un vote contre des groupes socialiste et communiste.  Ces deux votes, en application de l'article 50-1 de la Constitution, ont une valeur symbolique et ne devraient pas avoir de conséquence sur le lancement du déconfinement, prévu à partir du 11 mai. Prolonger l'état d'urgence sanitaire. Plus tard dans la soirée, le Sénat doit également se pencher sur le projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire de deux mois, jusqu'au 24 juillet. Cette prolongation, annoncée samedi par le gouvernement, ne peut en effet être autorisée que par une loi. Le texte doit être examiné par l'Assemblée nationale à partir de mardi.

Déconfinement : le Sénat rejette le plan du gouvernement lors d'un vote symbolique, par 89 voix contre et 81 pour

Déconfinement : l'Assemblée approuve le plan du gouvernement par 368 voix contre 100

L'Assemblée a approuvé le plan du gouvernement pour déconfiner la France à partir du 11 mai, mardi 28 avril, par 368 voix pour contre 100.  "Protéger, tester, isoler". Tels sont les trois principes qui doivent régir les modalités du déconfinement, selon Edouard Philippe. Le Premier ministre a présenté pendant une heure ce plan de déconfinement devant les députés. Ecoles, commerces, entreprises, transports, rassemblements... Après avoir écouté les questions des différents groupes parlementaires, le chef du gouvernement leur a répondu.   Le détail du vote. Voici le détail du vote : LREM : 289 pour, 1 contre, 6 abstentions, LR : 11 pour, 24 contre, 67 abstentions, Modem : 45 pour, PS : 20 contre, 10 abstentions, UDI : 15 pour, 3 contre, 9 abstentions, LT : 3 pour, 11 contre, 5 abstentions, LFI : 17 contre, GDR : 1 pour, 14 contre, Non inscrits : 4 pour, 10 contre, 6 abstention.  Pour les déplacements. A partir du 11 mai, les attestations pour se déplacer près du domicile ne sont plus obligatoires, sauf pour les déplacements au-delà de 100 kilomètres, autorisés pour "motif impérieux, familial ou professionnel".  Pour les écoles.  Les écoles maternelles et élémentaires rouvriront de manière "très progressive", "partout sur le territoire et sur la base du volontariat". Les crèches seront rouvertes à partir du 11 mai avec des groupes de 10 enfants maximum. La réouverture des lycées sera décidée fin mai.  Sur les masques. Le port du masque sera obligatoire dans les transports publics et leur capacité sera réduite pour respecter les distances de sécurité.

Déconfinement : l'Assemblée approuve le plan du gouvernement par 368 voix contre 100

Vous pouvez aimer aussi

Actualités en Radio et Télé

Vos Agendas

19
Oct
Dans le cadre des Journées Nationales de l'Architecture coordonnées par la Direction des Affaires

11
Oct
Journée de sensibilisation à l'économie d'énergie - CCAS de CHICONI

17
Aoû
Le Maire de la commune de Chiconi informe ses administrés qu'une exposition de la maquette du SAR (Schéma d'aménagement Régional) est prévue les 16 et 17 août

Image
Radio Chiconi FM
Radio Koudjouni
RF Mayotte
ROI TV
Radio Coconi
Chiconi FM TV
Chiconi FM
55 Rue Bentséhou
97670 CHICONI
   0 (+262) 269 61 25 86
    0 (+262) 639 65 43 04