Sam, 16 Oct 2021

Mayotte : « L’épidémie n’est pas derrière nous », prévient Dominique Voynet

Mayotte : « L’épidémie n’est pas derrière nous », prévient Dominique Voynet

« L’épidémie n’est pas derrière nous », a prévenu lundi la directrice de l’Agence régionale de Santé de Mayotte Dominique Voynet, lors d’un point presse, se disant « inquiète du climat général de relâchement ».

Seul territoire d’outre-mer encore classé « rouge » et officiellement encore confiné, même si le déconfinement est déjà « de fait » selon les autorités, Mayotte comptait lundi 1 609 cas déclarés, 39 hospitalisations (dont 12 en réanimation) et 20 décès.

Si à Mayotte, « on voit plus de gens porter le masque qu’à Paris », a-t-elle souligné, ce n’est pas encore « une habitude solidement ancrée », car « il ne suffit pas de distribuer des masques » pour que la population les mette. L’ancienne ministre de l’Environnement a évoqué quelques foyers de contamination « préoccupants, dans des quartiers précaires », mais aussi chez des enseignants et au centre pénitentiaire de Majicavo.

La directrice de l’ARS a aussi précisé que le nombre de tests avait baissé ces derniers jours, en raison d’un manque de réactifs au sein du seul laboratoire privé de l’île, mais aussi à cause de la fin du ramadan qui a davantage incité la population à préparer l’Aïd qu’à se rendre aux urgences. « Il y avait plus de gens à Dubai (quartier très commerçant de Majicavo, sur la commune de Koungou, ndlr), qu’au Centre hospitalier de Mayotte » ce week-end, a-t-elle regretté.

Dans ce territoire où 82% de la population vit sous le seuil de pauvreté, où une partie est en situation irrégulière et vit dans des bidonvilles, « l’épidémie n’est pas derrière nous », mais « le déconfinement de fait s’est accéléré », a-t-elle reconnu. L’une des modélisations scientifiques de l’évolution de l’épidémie évoque un pic « la première semaine de juin », a-t-elle rappelé, soulignant que les éventuelles conséquences d’un relâchement pour la fin du ramadan, ne seront visibles que « dans quatorze jours ».

Avec le préfet, elle a écrit au Premier ministre Édouard Philippe « la semaine dernière » pour évoquer la nécessité de maintenir le couvre-feu, mais aussi proposer quelques assouplissements du déconfinement, portant notamment sur la réouverture de certaines écoles et certains lieux de culte, et l’accès aux plages, le tout « dans un cadre très contraint ». A Mayotte, quelques écoles doivent déjà rouvrir aujourd’hui, mais dans des conditions très strictes de distanciation.

Avec AFP.


Imprimer   E-mail

Vous pouvez aimer aussi

Actualités en Radio et Télé

Vos Agendas

19
Oct
Dans le cadre des Journées Nationales de l'Architecture coordonnées par la Direction des Affaires

11
Oct
Journée de sensibilisation à l'économie d'énergie - CCAS de CHICONI

17
Aoû
Le Maire de la commune de Chiconi informe ses administrés qu'une exposition de la maquette du SAR (Schéma d'aménagement Régional) est prévue les 16 et 17 août

Image
Radio Chiconi FM
Radio Koudjouni
RF Mayotte
ROI TV
Radio Coconi
Chiconi FM TV
Chiconi FM
55 Rue Bentséhou
97670 CHICONI
    (+262) 269.61.25.86
    (+262) 639.65.43.04