35°C
Chiconi:_LUN
26.67°C / 40°C
Chiconi:_MAR
28.33°C / 41.11°C
Chiconi:_MER
28.33°C / 40.56°C
Dim, 16 Mai 2021

//-- Offre

Appel à projets Sécurité routière 2020

La préfecture de Mayotte, représentée par Monsieur M Jean-Baptiste CONSTANT, Directeur de Cabinet et Chef de projet sécurité routière, lance un appel à projets à l’occasion de l’élaboration du Plan Départemental d’Actions de Sécurité Routière 2020 (PDASR). Pour plus d'information consulter les fichiers suivant: > FICHE APPEL A PROJET 2020 - format : PDF   - 0,13 Mb > REGLEMENT AAP SR 2020-1 - format : PDF   - 0,15 Mb > cerfa_12156-05 - format : PDF   - 2,42 Mb Préfecture de Mayotte

Appel à projets Sécurité routière 2020

Précisions sur le dispositif de « Cadres d’avenir de Mayotte »

Depuis plusieurs jours, des médias locaux relaient les propos d’étudiants bénéficiaires du dispositif « Cadre d’avenir de Mayotte » mettant en cause l’action de la préfecture et de Ladom (L’Agence De l’Outre-mer pour la Mobilité) dans le versement d’une indemnité mensuelle au profit de ces étudiants ou de promesse d’embauche à l’issue de leurs études. « Cadre d’avenir » est un dispositif de soutien pour permettre à de jeunes Mahorais de suivre en métropole ou à La Réunion une formation menant à un diplôme de niveau master 2 (bac + 5) en prenant en charge à la fois le transport, une aide à l’installation (800 euros en 2 versements) et une allocation mensuelle pendant une durée de cinq ans. Cette dernière est destinée à « compléter les ressources financières » de l’étudiant et ne peut réglementairement dépasser 808 euros mensuels au titre des différentes aides financières versées par l’État (art. D. 1803-40 du code des transports). Des retards ont effectivement été enregistrés au cours du trimestre passé, pour le versement de cette dernière indemnité, complémentaire à celles attribuées par l’État ou les collectivités territoriales, en raison de difficulté de notification à LADOM qui n’a donc pas été en mesure de vérifier si les conditions réglementaires du plafond de l’aide étaient bien respectées. Ces retards, très regrettables, auraient pu être de nature à mettre en difficulté des étudiants mahorais loin de leur foyer. Des solutions ont été mises en place pour y mettre fin le plus rapidement possible. Par ailleurs, Jean-François Colombet, préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement, s’étonne des propos tenus par certains étudiants laissant suggérer qu’ils découvrent l’obligation qui leur est faite de retourner à Mayotte, à l’issue de leurs études, comme de rechercher activement un emploi correspondant au diplôme obtenu. Le dispositif des « cadres d’avenir de Mayotte » , comme son appellation le révèle d’ailleurs clairement, octroie une aide aux étudiants volontaires afin de faciliter leur emploi dans des postes d’encadrement dans les entreprises, les collectivités publiques et les établissements publics à Mayotte, c’est-à-dire dans la perspective d’un retour dans le département une fois le cursus de formation achevé. Prévues par la loi (art. D. 180-37 du code des transports), ces obligations ont été portées à la connaissance des intéressés, notamment dans la lettre d’engagement que chacun d’entre eux a lue puis signée. L’éducation et la formation constituent des enjeux primordiaux pour le développement de Mayotte. La montée en compétence et en qualification des jeunes mahorais est donc essentielle. Le préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement, remercie les étudiants qui ont fait ce choix et les encourage dans la réussite de leurs études, pour leur intérêt personnel et pour l’intérêt supérieur de Mayotte.

Précisions sur le dispositif de « Cadres d’avenir de Mayotte »

Appel à projets « Plateforme de Parcours Renforcés d’Accompagnement à la Professionnalisaton » pour les personnes en situaton de handicap en recherche d’emploi

Dans le cadre du Pacte ultramarin d’Investissement dans les Compétences, l’État (représenté par la DIECCTE), l’Agence Régionale de Santé de Mayotte, le Département et l’AGEFIPH lancent leur premier appel à projets « Plateforme de Parcours Renforcés d’Accompagnement à la Professionnalisation » pour les personnes en recherche d’emploi reconnus travailleurs handicapés. Appel à projets « Plateforme de Parcours Renforcés d’Accompagnement à la Professionnalisation » pour les personnes en situation de handicap en recherche d’emploi Dans le cadre du Pacte ultramarin d’Investissement dans les Compétences, l’Etat (représenté par la DIECCTE), l’Agence Régionale de Santé de Mayotte, le Département et l’AGEFIPH lancent leur premier appel à projets « Plateforme de Parcours Renforcés d’Accompagnement à la Professionnalisation » pour les personnes en recherche d’emploi reconnus travailleurs handicapés. Dans le cadre du Plan Régional d’Insertion des Travailleurs Handicapés (PRIHT), l’ARS, le Département de Mayotte, L’AGEFIPH et la DIECCTE s’associent aux grands enjeux du plan d’investissement dans les compétences, et souhaitent mettre l’accent sur une chaîne innovante de l’accompagnement à la remobilisation professionnelle, à la montée en compétences et à l’autonomie des adultes en situation de handicap, en particulier des jeunes par la mise en place d’une plateforme de professionnalisation et d’accompagnement des personnes en situation du handicap, sur les plans socio-professionnel et médico-social. Cette plateforme a vocation à favoriser l’accès au marché du travail dans les meilleures conditions pour ces bénéficiaires. 1088 attributions de Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapée ont été délivrées à Mayotte entre 2014 et 2018. Une majorité des demandeurs d’emplois mahorais bénéficiaires de l’Obligation d’Emploi de Travailleur Handicapé (BOETH) a un faible niveau de qualification : 56% avait une formation inférieure au niveau 3 en 2017. Plus d’un quart de ce public est inscrit au chômage depuis plus d’un an. Plus particulièrement, les jeunes adultes handicapés éprouvent de très grandes difficultés à s’intégrer sur le marché du travail ; d’autant plus que la taille des entreprises locales réduit les possibilités d’accompagnement des stagiaires et des travailleurs handicapés. Chaque année, 100 jeunes sortent des établissements sociaux et médico-sociaux. Parmi ces jeunes, une large part de la tranche d’âge 18-21 ans connaît une rupture de parcours d’insertion à la sortie des IME et SESSAD faute de structures adaptées. Qu’est ce qui est attendu du projet  ? Des parcours innovants allant de la remobilisation à l’emploi ou à l’activité durable au profit des personnes en recherche d’emploi en situation de handicap, permettant d’appréhender les problématiques des personnes handicapées dans leur globalité (santé, emploi, formation, etc.). Qui est le public cible ? Le dispositif concerne exclusivement les demandeurs d’emploi travailleurs handicapés (DETH) répondant aux critères suivants, une priorité d’accès est donnée à ceux d’entre eux âgés de 16 à 25 ans : Etre bénéficiaire des dispositions de l’article L. 5212-13 du code du Travail. Être orienté(e) vers le prestataire par Pôle Emploi ou la Mission locale. Qui peut déposer un projet ? Toute structure à jour de ses obligations légales, et ne faisant pas l’objet d’une interdiction de soumissionner. Calendrier : L’appel à projets est lancé le  19/12/2019. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au  19/02/2020 – (15h00 – heure de Mayotte). L’étude et la présélection des projets se dérouleront du 20/02/2020 au 20/03/2020. L’audition et jury final se tiendra la semaine du 23/03/2020. Les dossiers de candidatures sont à votre disposition à l’adresse suivante :  https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/appel-a-projets_pprap_puic_innovation Pour en savoir plus sur le Pacte Ultramarin d’Investissement dans les Compétences,  cliquez ici . Contact presse  Préfecture de Mayotte, service communication interministérielle Tél : 06 39 69 00 31, courriel :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. www.mayotte.pref.gouv.fr

Appel à projets « Plateforme de Parcours Renforcés d’Accompagnement à la Professionnalisaton » pour les personnes en situaton de handicap en recherche d’emploi

Appel à projets addictions (MILDECA-ARS)

Lancement des appels à projets « Prévention » En 2020, les services de l’État, du Département et de la CSSM renouvellent et amplifient une démarche coordonnée pour le lancement des appels à projets 2020 dans le secteur de la prévention. Les services de l’État (Préfecture, DJSCS, DEAL, DAAF, ARS), du Département et de la CSSM, et avec l’appui de la politique de la ville, ont décidé de proposer aux porteurs de projets du territoire, collectivités et associations, un calendrier commun pour le lancement de plusieurs appels à projets et fonds dédiés sur la thématique de la prévention: « Prévention de la délinquance et de la radicalisation » du Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (FIPDR) ; « Lutte contre les addictions » de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (MILDECA), de l’ARS Mayotte et de la CSSM ; « Bien manger bien bouger » de l’ARS Mayotte, de la DAAF, de la CSSM, de la DJSCS et du Département ; « Sécurité routière » dans le cadre du plan départemental d’action et de sécurité routière (PDASR) de la DEAL ; « Droits des femmes », égalité professionnelle, lutte contre les violences faites aux femmes, avec les fonds de la délégation régionale aux droits des Femmes. Dans le cadre du déploiement du nouveau Fonds de Développement Social (FDS) prévu dans le plan pour l’avenir de Mayotte, cofinancé entre l’État et le Conseil Départemental, un appel à projets est également lancé pour le financement de structures ou de projets dans les domaines du soutien à la parentalité, de l’éducation, de la prévention sanitaire, des dispositifs d’accueil de la petite enfance, de l’offre culturelle et de loisirs, des services à la personne et de la lutte contre l’exclusion. Ce nouveau FDS financera principalement des opérations structurantes d’investissement et d’équipement. Du 1er janvier au 28 février 2020, l’ensemble des porteurs de projets pourront déposer leurs dossiers de demande de subvention selon les principes et critères fixés dans chacun des appels à projets. Une réunion d’information aux porteurs de projets intéressés est proposée le 20 janvier 2020 à 9h00 à la salle de conférence du Vice-rectorat à Mamoudzou. À cette occasion, l’ensemble des partenaires financeurs seront présents pour expliquer en détail les différents appels à projets et fonds dédiés et pourront répondre le cas échéant à toute question. L’enjeu de cette démarche est de simplifier l’accès aux fonds publics mobilisés en faveur de la prévention et d’offrir une lisibilité aux porteurs de projets du territoire. Une coordination des enveloppes entre services est également renouvelée pour offrir un financement optimisé aux porteurs. L’objectif est d’améliorer le financement des politiques publiques conduites en matière de prévention de la délinquance, de la radicalisation, de santé, d’addictions et de sécurité routière. Pour toute information complémentaire, vous pouvez contactez : Pour l’appel à projet « prévention de la délinquance » FIPDR : - Tel : 02 69 63 54 05 - Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pour l’appel à projet « Lutte contre les addictions » MILDECA-ARS-CSSM : - Tel : 02 69 63 51 07 ou au 02 69 63 87 27 - Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pour l’appel à projets « Bien manger bien bouger » ARS-DAAF-CSSM-DJSCS-CD : - Tel : 02 69 61 83 12 - Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pour l’appel à projet « Sécurité routière » DEAL : - Tel : 02 69 61 12 54 - Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pour les fonds dédiés aux « Droits des Femmes » de la délégation régionale : - Tel : 02 69 63 51 32 - Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Appel à projets addictions (MILDECA-ARS)

Une formation territorialisée aux savoirs de base

Vous êtes PARENT habitant dans la commune de Tsingoni et souhaitez maîtriser les savoirs de base (Parents) et aspirez à gagner en autonomie. La Plateforme partenariale de lutte contre l’illettrisme et l’analphabétisme du GIP CARIF OREF avec le soutien financier de la caisse de sécurité sociale de Mayotte mais également la politique de la ville, CGET, ADEME et la commune de Tsingoni, vous propose une action de formation GRATUITE sur les thèmes suivants: - Savoirs de base nécessaires dans la vie quotidienne - Parentalité : Il s’agit des savoirs de base axées sur le Suivi de la scolarité, la connaissance de l’école… Pour plus de renseignements, rapprochez-vous du service insertion ou service politique de la ville à la MJC de Mroalé ou appeler le 0269 60 66 29. Ou HODINA COMBANI au 0269 625499

Une formation territorialisée aux savoirs de base

L'IREPS Mayotte et le Conseil Départemental de Mayotte mettent en place deux formations début 2020

Dans le cadre de ses activités l'IREPS Mayotte, en partenariat avec le Conseil Départemental de Mayotte mettent en place deux formations début 2020 : « Précarité et Alimentation » · Le 16/17 janvier 2020 de 8h30 à 15h30 · Le 23/24 janvier 2020 de 8h30 à 15h30 « Vie affective et Santé Sexuelle chez les jeunes » · Le 12-13-et 14 février 2020 de 8h30 à 15h30. Ces formations s’adressent aux professionnels et bénévoles du médico-social. "Nous ne disposons que 15 places pour chaque session." De ce fait, vous avez jusqu'au 13 janvier pour vous inscrire à la formation « Précarité et Alimentation » et jusqu’au 03 février pour la formation « Vie affective et Santé Sexuelle chez les jeunes » Pour plus d'informations, vous pouvez nous contacter au 0639399636 ou 0639394653.

L'IREPS Mayotte et le Conseil Départemental de Mayotte mettent en place deux formations début 2020

Appel à projets Bien manger et bouger Mayotte

La nutrition, et les liens entre l'alimentation, la santé et les activités physiques, suscitent de plus en plus d'interventions de la part des pouvoirs publics et des collectivités territoriales. Ces politiques sont de plusieurs ordres : de santé, de sport, économique, agricole, environnementale, scolaire, mais aussi culturelle dans la mesure où l'alimentation est reconnue comme un élément d'ancrage fort du patrimoine et de la culture avec la gastronomie. Pour plus d'informations suivez ce lien :  http://www.mayotte.gouv.fr/Publications/Appels-a-projets/2020/Appel-a-projets-Bien-manger-et-bouger-Mayotte

Appel à projets Bien manger et bouger Mayotte

Vous pouvez aimer aussi

Actualités en Radio et Télé

Vos Agendas

19
Oct
Dans le cadre des Journées Nationales de l'Architecture coordonnées par la Direction des Affaires

11
Oct
Journée de sensibilisation à l'économie d'énergie - CCAS de CHICONI

17
Aoû
Le Maire de la commune de Chiconi informe ses administrés qu'une exposition de la maquette du SAR (Schéma d'aménagement Régional) est prévue les 16 et 17 août

Image
Radio Chiconi FM
Radio Koudjouni
RF Mayotte
ROI TV
Radio Coconi
Chiconi FM TV
Chiconi FM
55 Rue Bentséhou
97670 CHICONI
   0 (+262) 269 61 25 86
    0 (+262) 639 65 43 04