JO de Paris 2024 : La ministre des Sports conforte Tahiti pour l’épreuve de surf

La ministre des Sports Roxana Maracineanu a laissé entendre lors d’une visite à Lacanau en Gironde quelle était la préférence du gouvernement, donnant l’impression que les jeux étaient faits, rapporte L’Équipe. Et cette préférence va vers Tahiti et la Polynésie. 

JO de Paris 2024 : La ministre des Sports conforte Tahiti pour l’épreuve de surf

« Lacanau c’est un endroit où on a l’habitude de réaliser des grandes compétitions de surf. C’est un avantage, mais d’autres critères seront aussi pris en compte » a estimé la ministre des Sports. « On veut que ces Jeux aient un parfum de Jeux Olympiques et pas forcément d’étape de compétition déjà existante. Et on a aussi envie d’associer les territoires d’outre-mer à ces aventures des Jeux Olympiques ». Une déclaration qui semble donc conforter la candidature de la Polynésie française, qui va proposer les sites de Teahupo’o et Taharuu, sur l’île de Tahiti.

Mi-juillet, le Comité d’organisation des Jeux olympiques, pour « casser les codes », avait également laissé sous-entendre sa préférence pour Tahiti, qui a « plusieurs arguments ». « La Polynésie, c’est l’origine du surf. Teahupo’o est une vague très exigeante et spectaculaire, l’imaginaire est hyper important, sans compter la culture. Ce serait donc un choix pertinent » a même déclaré Jean-Luc Arassus, président de la Fédération française de surf. Le cabinet de la ministre des Sports a toutefois précisé qu’elle « n’a absolument pas poussé une candidature plus qu’une autre et a juste relevé que certaines avaient pour elles l’expérience et pour les autres la nouveauté ».

Rappelons toutefois que la Polynésie accueille également de grandes compétitions telles que la Tahiti Pro Teahupo’o, étape importante du circuit mondial WCT. Roxana Maracineanu « a aussi rappelé qu’elle ne souhaitait pas intervenir dans le processus de sélection laissant au COJO et au CIO le choix final ». Pour rappel, le gouvernement polynésien a confirmé la pré-candidature de la Polynésie. Le dossier final devra officiellement être déposé avant le 30 septembre. Une visite d’une délégation de Paris 2024 est prévue prochainement pour évaluer la qualité de la candidature de la Collectivité d’Outre-mer.

Quatre autres candidatures ont également passé l’étape de la pré-candidature : La Torche (en Bretagne – Finistère), Lacanau (en Gironde – Ville de Bordeaux), Hossegor, Capbreton, Seignosse (dans les Landes) et Biarritz (dans les Pyrénées atlantiques).

Source Outremer360


E-mail
| PLUS DE SPORTS
| LE LIVE > LES UNES
| EDUCATION

PLUS DE RADIOS

              

Chiconi FM
55 Rue Bentséhou 97670 CHICONI
   0 (+262) 269 61 25 86
    0 (+262) 639 65 43 04
  contact@chiconifm.fr