Plan biodiversité : "Une mobilisation sans précédent" pour protéger la biodiversité

dimanche, 08 juillet 2018 16:00

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a présenté mercredi 4 juillet le Plan Biodiversité du Gouvernement, après un comité interministériel dédié et présidé par le Premier ministre, en présence de nombreux ministres.

Le constat est alarmant : sur la planète, une espèce disparaît toutes les 20 minutes, soit mille fois plus fréquemment que la normale. La biodiversité est essentielle à notre survie, mais aussi à certaines activités économiques. Il y a urgence à agir. Comme l’a rappelé Nicolas Hulot, « il faut que les Français comprennent que la situation est catastrophique. 40 % des espèces vivantes auront disparu au milieu du siècle prochain si l’on ne fait rien. »

Issu du premier Comité Interministériel pour la Biodiversité (CIB), le plan marque le coup d’envoi d’une mobilisation sans précédent du Gouvernement et des acteurs à tous les niveaux : l’ensemble de la société prend désormais conscience de la nécessité d’agir, tous ensemble, pour protéger la biodiversité, au même titre que pour lutter contre le changement climatique.

Le Plan biodiversité permettra à la France d’appuyer, par ses efforts nationaux et un accompagnement européen, l’adoption d’un cadre international ambitieux pour la reconquête et la protection de la biodiversité lors de la COP15 de la Convention sur la diversité biologique en 2020 en Chine, pour enclencher au niveau mondial une dynamique comparable à celle qu’elle a engagée dans la perspective des accords de Paris sur le climat.

Pour la réalisation des mesures du plan, le ministère de la Transition écologique et solidaire va mobiliser 600 M€ de plus sur 4 ans, pour déployer des actions permettant de changer d’échelle dans les territoires et avec l’ensemble des acteurs.

Le Gouvernement publiera régulièrement des indicateurs et des cartes permettant un suivi précis de l'état de la biodiversité et des pressions qui pèsent sur elles afin que chaque acteurs puisse disposer d’informations fiables et actualisées pour suivre les résultats de notre engagement.

SIX GRANDS AXES POUR PROTÉGER LA BIODIVERSITÉ

Le Plan Biodiversité comporte six grands axes regroupant environ 90 mesures, parmi lesquelles :

  • Objectif de zéro plastique rejeté dans l’océan d’ici à 2025. En particulier :

- Les 12 produits plastiques à usage unique le plus fréquemment retrouvés sur le littoral et en mer seront supprimés (dont les cotons-tiges, sachets, vaisselle à usage unique, pailles, etc.). Un travail sera engagé avec chaque filière pour trouver des solutions alternatives.
- Le recyclage du plastique et les mesures de substitution seront développés, pour tendre vers 100% de plastique recyclé à l’horizon 2025.

  • Objectif de « zéro artificialisation nette » des sols : toute construction de nouveau parking devra être perméable afin de favoriser l’infiltration des eaux dans le sol et lutter contre les inondations.
     
  • Mobilisation de 150 M€ d’ici 2021 pour rémunérer les agriculteurs pour la mise en place d’actions de protection de la biodiversité (couverture de sols, plantation de haies, préservation des prairies et des zones humides…).
     
  • Création d’un 11ème parc national des forêts entre la Champagne et la Bourgogne l’année prochaine.
     
  • Mise en place d’un programme d’actions pour la protection des cétacés, afin de limiter la pollution sonore, de réduire les collisions avec les navires et les captures accidentelles dans les filets de pêche.
     
  • Déploiement d’un réseau de 500 aires protégées éducatives, marines et terrestres, et d'un kit pédagogique biodiversité fourni à toutes les écoles.

A lire aussi

  • Lutter contre les propos haineux sur internet : 20 propositions remises au gouvernement

    Jeudi 20 septembre, la députée Laetitia Avia, l’écrivain Karim Amellal et le vice-président du Crif Gil Taieb ont remis leur rapport « Renforcer la lutte contre le racisme et l’antisémitisme sur Internet » au premier ministre.

    Édouard Philippe, qui « partage le sens d’un bon nombre de recommandations », a confirmé dans un communiqué, comme il l’avait dit en mars, « l’intention du gouvernement de proposer au Parlement une modification de la loi applicable », et ce en 2019.
    Dans le rapport, les auteurs font le constat que les « discours de haine prospèrent (sur internet) dans une relative impunité ». Les causes, selon eux : les « faiblesses du dispositif réglementaire actuel » (loi de 1881 sur la liberté de la presse et loi sur la confiance dans l’économie numérique, LCEN de 2004), « la très rapide évolution technologique et structurelle du monde digital », mais aussi « une certaine indifférence des pouvoirs publics, jusque-là ». D’où plusieurs propositions, dont certaines qui nécessiteront, donc, des modifications législatives.

    Première d’entre elles : imposer aux plateformes « un délai de 24 heures pour retirer les contenus manifestement racistes et antisémites ».Multiplier par 100 le montant des amendes lorsque les grands réseaux sociaux et moteurs de recherche manquent à leurs obligations (retrait, déréférencement de contenus, coopération avec les autorités judiciaires), est aussi proposé, sur le modèle de l’Allemagne qui a mis en place un tel dispositif début 2018. Ces amendes pourraient aller jusqu’à « un montant maximal de 37,5 millions d’euros pour les personnes morales et 7,5 millions d’euros pour les personnes physiques », selon le rapport.
    Autres suggestions : instaurer « une procédure de signalement uniformisée » des contenus illicites, « clairement identifiable, par un logo standardisé », « créer des chambres pénales spécialisées dans le traitement des infractions » racistes et antisémites, ou encore pouvoir déposer plainte en ligne, une mesure déjà dans le projet de loi de programmation et de réforme pour la justice.

    Le rapport préconise par ailleurs de créer une délégation ou une autorité de régulation des contenus illicites sur Internet, rattachée aux services du Premier ministre, ou à défaut un département du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) dédié à la lutte contre la cyberhaine.

  • Le satellite Taranis va étudier la « face cachée » des orages.

    A l’assaut de la « face cachée » des orages, le satellite Taranis va étudier depuis l’espace les phénomènes lumineux et radiatifs qui découlent de ce type d’intempéries, afin d’aider l’aviation militaire et peut-être d’en apprendre plus sur l’antimatière.

    Des milliers d’orages qui sévissent chaque jour, nous ne connaissons en général que la partie la plus facilement observable depuis la Terre : les éclairs et le tonnerre. Mais « les orages donnent lieu à des phénomènes beaucoup plus larges que ce qu’on imagine », a expliqué Christophe Bastien-Thiry, chef du projet Taranis.

    Le satellite Taranis, petit engin de 185 kg qui vient d’entrer dans sa phase d’assemblage dans les salles d’intégration du Cnes (Centre national d’études spatiales) à Toulouse, va partir fin 2019 étudier ce qu’on appelle les Événements Lumineux Transitoires (TLE). Il sera par exemple chargé d’observer les « Elfes », phénomène le plus courant qui consiste en un halo lumineux en expansion rapide situé à une centaine de kilomètres d’altitude, au-dessus des nuages d’orage. Bleus, blancs ou rouges selon l’altitude, les « Sprites » – beaucoup plus rares – forment un véritable feu d’artifice lumineux sous forme filamentaire qu’on peut observer pendant quelques millisecondes.

    Taranis – dieu du Ciel et de l’orage dans la mythologie celtique gauloise – sera la toute première mission spatiale entièrement dédiée à l’étude de ces phénomènes découverts dans les années 1990.En orbite polaire à 600 km d’altitude, le satellite couvrira en 36 heures l’intégralité de la planète. Il enregistrera un maximum de cette activité lumineuse, grâce aux 4 photomètres et 10 micro-caméras dont il est muni. Trois instruments seront aussi chargés d’enregistrer les bouffées d’ondes électromagnétiques qui accompagnent les TLE : selon Christophe Bastien-Thiry, elles seraient porteuses de « précieuses informations sur l’origine de ces phénomènes ».

    « C’est une mission assez ambitieuse par le nombre d’instruments embarqués et par la couverture du spectre physique, qui va du visible, au radiatif en passant par des photons gamma », a souligné le chercheur.

    A la recherche de l’antimatière

    Car en plus des signaux lumineux, les scientifiques ont constaté un autre type de phénomène au-dessus des orages : « dans certaines conditions, l’orage va se comporter comme un accélérateur de particules et générer une bouffée ultra-brève de photons gamma », détaille le scientifique. Ce « flash gamma terrestre » (TGF) s’apparente en terme d’intensité à la puissance d’une explosion nucléaire, mais sur une durée beaucoup plus brève.

    Bien que naturel, ce phénomène n’en est pas moins « inquiétant » selon M. Bastien-Thiry, car il représente « potentiellement un danger pour les équipements ou le personnel » des jets privés ou de l’aviation militaire qui, contrairement aux avions de ligne, peuvent parfois survoler les orages. Le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), à l’initiative du projet, espère récolter des données sur ces radiations, même si elles « ne peuvent pas être exploitées directement à des fins nucléaires d’armements », précise le chercheur.
    Globalement, l’expédition sera l’occasion pour les chercheurs et le CEA d’approfondir « la connaissance pure de la machine thermique et climatique qu’est la Terre », et d’en apprendre peut-être plus sur l’antimatière.

    Car les scientifiques sont formels : de l’antimatière, exact opposé de la matière, accompagne les émissions de bouffées gamma. Elle est reconnaissable grâce à « l’émission d’un photon d’une énergie très connue des physiciens » lorsqu’elle s’annihile au contact de la matière.
    Entièrement financé par le CNES à hauteur d’environ 110 millions d’euros, le projet Taranis – à 90% français – fait intervenir des chercheurs polonais, tchèques ou encore américains (Standford et la Nasa). Le satellite devrait être lancé fin 2019 depuis Kourou (Guyane) comme passager auxiliaire d’un plus gros satellite espagnol. La mission durera entre deux et quatre ans, avant que Taranis n’entre en désorbitation et mette dix ans à se consumer dans l’atmosphère terrestre.

  • Après Irma : Le gouvernement fait un nouveau point d’étape avant la visite d’Emmanuel Macron

    Indemnisations par les assurances, saison touristique, évacuation des déchets: Edouard Philippe a présidé lundi un nouveau comité interministériel consacré aux conséquences de l’ouragan Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, à deux semaines d’une visite d’Emmanuel Macron sur place.

    Autour du Premier ministre, la réunion a rassemblé à Matignon une dizaine de membres du gouvernement, ainsi que les chefs des deux exécutifs locaux, Daniel Gibbs (Saint-Martin) et Bruno Magras (Saint-Barthélemy). A l’heure actuelle, 68% des dégâts assurés ont été indemnisés, soit 1,27 milliard d’euros sur un total désormais estimé à près de 1,9 milliard, selon un compte-rendu diffusé par Matignon lundi soir.

    Des délais de paiement, ajoutés à près d’un milliard d’euros de dégâts non assurés, qui ont ralenti la reconstruction: si les stigmates ont pratiquement disparu dans la petite île aisée de Saint-Barthélemy, Saint-Martin, la plus pauvre des deux îles sinistrées, comprend encore de nombreuses habitations « dans un état précaire ».

    L’Etat avait débloqué des aides exceptionnelles de plusieurs dizaines de millions d’euros à la suite du passage d’Irma. Le plan de chômage partiel en particulier a permis de « conserver plus de 9.000 salariés dans l’emploi », pour un coût estimé à 75 millions d’euros d’ici fin 2018, souligne la délégation interministérielle.

    Le chômage est resté pratiquement stable en un an dans les deux îles, avec même une légère baisse à Saint-Martin. Si le tourisme est bien reparti à « Saint Barth », la reprise est en revanche « plus lente » à Saint-Martin, avec environ 800 chambres qui devraient être opérationnelles pour la saison touristique qui débute vers décembre.

    Le comité interministériel a également fait un point sur la situation des déchets éparpillés dans l’île, qui représentent un danger avec le début de la saison des tempêtes tropicales. « Actuellement, il reste environ 20 à 25 % des débris terrestres éparpillés sur le territoire », tandis que plus de 55.000 tonnes de déchets et près de 2.000 épaves de voitures (sur 5.000) ont été convoyées dans un « écosite », selon le gouvernement. « La préfecture impulsera dans le courant du mois de septembre la constitution d’une filière de retraitement des déchets inertes, afin d’éviter leur dispersion sur le territoire », précise la délégation interministérielle.

    Après un passage en Martinique et en Guadeloupe, Emmanuel Macron est attendu à Saint-Martin et Saint-Barthélemy autour des 29-30 novembre. Le chef de l’Etat s’était déjà rendu dans les deux îles quelques jours après la catastrophe.

    Avec AFP

La Radiovision

CHICONI FM TV est une WEBTV déclarée auprès du CSA en date du 27 novembre 2014, conformément aux articles 33 et 31-1 de la loi du 30 septembre 1986.

Trafic routier

Enquête de circulation routière à Mayotte

Enquête de circulation routière à Mayotte

La Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL) de Mayotte informe les usage...

Travaux de confortement de talus - RN2

Travaux de confortement de talus - RN2

La Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL) de Mayotte informe les usage...

A retenir

Programme Radio

Lundi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- L’ACTU SPORT / Les traversés du temps

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mardi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- La revue de presse du monde/ Reggae Business

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mercredi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- La revue de presse du monde/ Zama Zahalé

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jeudi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- La revue de presse du monde/ « Jeunes Talents 

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vendredi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Culture générale

  • 19h00 - 20h00

- La revue de presse du monde/ Grande Cour de Récré

  • 20h00 - 00h00

- 100% Chants Religieux

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Samedi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Spécial Zouk Love

  • 15h00 - 17h00

- Coupé décalé

  • 17h00 - 19h00

- Culture générale

  • 19h00 - 20h00

- Spécial Soukouss

  • 20h00 - 00h00

- 100% M'godro

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dimanche

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- Journal / Rediffusion « Jeunes Talents »

  • 10h00 - 12h00

- Musiques RNB & Reggae danse

  • 12h00 - 15h00

- Spécial Zouk & Slow

  • 15h00 - 19h00

- Musiques RNB & Reggae danse

  • 19h00 - 20h00

- Spécial Soukouss

  • 19h00 - 00h00

- Rediffusion des émissions de la semaine

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rue de Sohoa 97670 CHICONI

Tel: +(262) 269 61 25 86

Tel: +(262) 639 65 43 04

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Restez connecter

    

Banniere Pub location Podium

+ DE RADIOS